De l’idée au produit : genèse d’un médicament

drapeau-royaume-uni-icone-7511-32

 

Avec plus de 25 millions de personnes touchées par le cancer dans le monde, on estime que 9 millions de personnes succombent chaque année des suites d’un cancer (données OMS). Malgré la disponibilité de chimiothérapies de plus en plus efficaces, le taux de réponse reste insuffisant (20 à 60% seulement) avec encore aujourd’hui de fréquentes rechutes après traitement. Les tumeurs récidivantes sont malheureusement souvent devenues résistantes à l’agent de chimiothérapie précédemment employé.

La découverte de nouveaux traitements innovants est donc une urgence. Les molécules provenant du milieu marin représentent un potentiel thérapeutique anticancéreux largement sous-exploré.

CORAL BIOME dédie ses travaux de recherche aux applications anticancéreuses de ces molécules prometteuses afin de participer activement à l’effort global d’innovation en oncologie. Ceci dans le but de mettre à disposition de l’industrie pharmaceutique des candidats médicaments  qui seront ensuite développés pour proposer à terme aux patients de nouvelles thérapies.

Les composés de CORAL BIOME sont actuellement en phase de découverte (recherche exploratoire) et en phase préclinique (ou phase non clinique, pour plus d’info ICI). C’est-à-dire que l’efficacité et l’innocuité de nos composés sont en cours d’évaluation et nécessitent encore des étapes réglementaires avant de pouvoir entrer en essai clinique et d’être administrés aux patients.

Nos thérapies en cours de développement ne sont donc malheureusement pas encore disponibles pour les patients. Nous faisons de notre mieux pour accélérer leurs développements.

Nous conseillons aux patients en recherche de thérapies innovantes de se tourner vers le registre des essais cliniques de l’INCA (lien ICI) pour se renseigner sur les dernières innovations disponibles et d’en parler avec leur médecin.

Vous trouverez de façon générale une mine d’information sur le cancer et une ligne téléphonique d’information sur la page patients de l’INCA ICI.

 

LIENS UTILES francophones :