close

Symbiose & Cie

Histoire naturelleNewsScience

Parmi les différents types de relations symbiotiques découverts dans la nature et particulièrement répandus dans l’environnement marin, les coraux nous prouvent une fois de plus qu’ils sont les champions toutes catégories de la symbiose !

Une équipe de biologistes japonais a décrit pour la première fois une écologie symbiotique particulière entre une anémone de mer et une éponge homoscléromorphe. La nouvelle espèce, Tempuractis rinkai gen. et sp. nov. attribuée à la famille Edwardsiidae, a été découverte sur plusieurs sites de la zone intertidale peu profonde le long des côtes rocheuses japonaises. Cette nouvelle anémone mesure environ 4 mm et a une morphologie différente des autres espèces connues de la même famille. Cependant, cette nouvelle espèce ressemble à certains genres, en particulier Nematostella, un modèle en génétique du développement bien connu des biologistes.

 

 

Sur le terrain, T. rinkai sp. nov. se rencontre toujours vivant à l’intérieur d’une éponge homoscléromorphe du genre Oscarella, ce qui suggère une symbiose obligatoire avec cette éponge. Le bénéfice de cette symbiose est discuté sur la base des observations des spécimens vivants, à la fois dans l’aquarium et dans leur environnement naturel, l’anémone de mer cachant son corps non protégé, tandis que les nématocystes de ses tentacules dissuadent les prédateurs de l’éponge.

 

Référence

Takato Izumi, Yuji Ise, Kensuke Yanagi, Daisuke Shibata, Rei Ueshima. First Detailed Record of Symbiosis Between a Sea Anemone and Homoscleromorph Sponge, With a Description of Tempuractis rinkai gen. et sp. nov. (Cnidaria: Anthozoa: Actiniaria: Edwardsiidae). Zoological Science 2018, 35:188-198.